fainéante


fainéante

fainéant, fainéante adjectif et nom (de fait néant) Qui ne fait rien, qui ne veut pas travailler. ● fainéant, fainéante (difficultés) adjectif et nom (de fait néant) Registre Fainéant s'emploie dans tous les registres ; feignant (plus courant) et faignant (plus rare) sont familiers. Remarque Ces formes sont toutes trois issues du participe présent du verbe feindre, « rester inactif » (à rapprocher des rois fainéants, rois qui accédaient au trône trop jeunes pour pouvoir régner personnellement). Fainéant est une réfection phonétique de faignant, forme dans laquelle on a cru voir un composé de fais ou fait et de néant. Curieusement, ce sont les formes faignant et feignant, étymologiquement justes, qui passent pour des déformations populaires de fainéant, alors que la filiation est en réalité inverse. ● fainéant, fainéante (expressions) adjectif et nom (de fait néant) Rois fainéants, expression désignant les derniers rois de la dynastie des Mérovingiens qui, à partir de Thierry III (675), laissèrent le maire du palais gouverner à leur place. ● fainéant, fainéante (synonymes) adjectif et nom (de fait néant) Qui ne fait rien, qui ne veut pas travailler.
Synonymes :
- cossard (familier)
- flemmard (familier)
Contraires :
- bûcheur (familier)
- zélé

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fainéant — fainéant, ante [ fɛneɑ̃, ɑ̃t ] n. et adj. • 1306; de fais (faire) et néant, altér. de faignant « négligent » (v. 1200), de feindre « paresser » → feignant 1 ♦ Personne qui ne veut rien faire. ⇒ paresseux. Lève toi, fainéante ! « un fainéa …   Encyclopédie Universelle

  • FAINÉANT — ANTE. adj. Paresseux, qui ne veut point travailler, qui ne veut rien faire. Il est fainéant. Elle est fainéante.   Il est souvent substantif. Un fainéant. Un grand fainéant. Une fainéante. Dans ce pays, on ne souffre point de fainéants.   Rois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FAINÉANT, ANTE — n. Celui, celle qui ne veut rien faire. Un grand fainéant. Une incorrigible fainéante. Dans ce pays, on ne souffre point de fainéants. Adjectivement, Enfant fainéant. Ouvrière fainéante. Rois fainéants, dans l’Histoire de France, Certains rois de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fainéanter — [ fɛneɑ̃te ] v. intr. <conjug. : 1> • 1690 ; de fainéant ♦ Faire le fainéant, vivre en fainéant. ⇒ paresser; fam. flemmarder. ● fainéanter verbe intransitif Faire le fainéant ; rester inactif, paresser. ● fainéanter (synonymes) verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • fainéantise — [ fɛneɑ̃tiz ] n. f. • 1570; de fainéant ♦ Caractère d une personne fainéante (⇒ indolence, nonchalance, paresse); état du fainéant (⇒ inaction, oisiveté). Une vie de fainéantise. « la paresse maternelle, la fainéantise créole qui coulait dans ses …   Encyclopédie Universelle

  • faineant — Faineant, [faine]ante. adj. Paresseux, qui ne veut point travailler, qui ne veut rien faire. Il est faineant. elle est si faineante. Il est souvent subst. Un faineant. un grand faineant. une faineante. en ce pays la on ne souffre point de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • femme — nf. (en général) ; femme mariée, épouse : fena (Megève, Notre Dame Bellecombe), féna (Aillon Vieux), féne (Faeto), FÈNA (Aix, Albanais.001, Albertville.021, Annecy.003, Balme Si.020, Bellecombe Bauges, Bellevaux.136, Billième, Bluffy, Bogève.217 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ACAGNARDER — v. a. Accoutumer quelqu un à mener une vie obscure et fainéante. La mauvaise compagnie l a acagnardé. Il est familier.  Il s emploie le plus souvent avec le pronom personnel. S acagnarder dans sa terre. S acagnarder auprès d une femme, auprès du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CAGNARDER — v. n. Vivre dans la paresse, mener une vie obscure et fainéante. Cet homme ne fait plus que cagnarder. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COQUIN — INE. s. T. d injure et de mépris. Fripon, maraud, bélître. C est un coquin, une coquine. Un tour de coquin. Un méchant coquin. Un grand coquin. Un vil coquin. C est un coquin qui trahirait son meilleur ami pour le moindre intérêt. On l a traité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)